Home
HomeLe maitreLe discipleLe serviceLinks

Un Ashram est une source d'où émanent des impressions et des enseignements de la Hiérarchie... Ces impressions sont retardées parce que le disciple débutant tourne le dos au monde des hommes, ayant les yeux fixés sur le but intérieur et non sur le service extérieur...

 

Alice Bailey ashram

Voici les 24 livres d'Alice Bailey - 30 ans de travail et collaboration avec Maître DK, le Maître Tibétain.

Environ 10 000 pages de philosophie ésotérique

sagesse hierarchie Dans ce site vous trouverez quelques extraits importants de ses livres

* *  

 

"La télépathie et le corps éthérique" Page 194 - Alice Bailey - Djwhal Khul - Editions Lucis Trust

La Hiérarchie est, nous le savons, l' Ashram du Seigneur de l'Amour, Le Christ ; nous savons aussi que ce grand Ashram comprend les Ashrams des sept rayons, ayant chacun à son centre un Chohan ou Maître de la sagesse et chacun des sept Ashrams a lui-même un ou plusieurs ashrams subsidiaires.

Un Ashram est une source d'où émanent des impressions hiérarchiques agissant sur le monde. Ses "énergies impulsives" et ses forces incitantes sont orientées vers l'expansion de la conscience humaine par les vies magnétiques des membres du groupe vaquant à leurs devoirs, leurs obligations et responsabilités dans le monde extérieur ; il est aussi aidé par l'activité vibratoire ininterrompue des membres désincarnés de l'Ashram et par la pensée claire et unifiée, ainsi que par la connaissance convaincue de tout l'Ashram.

Les débutants, comme le sont la plupart des aspirants, quoique pas tous, sont habituellement fascinés par l' Ashram. Les disciples entraînés sont absorbés par le travail à faire, et [11@195] l'Ashram, comme tel, occupe peu de place dans leur pensée ; la tâche devant laquelle ils se trouvent et les besoins de l'humanité et de ceux qui doivent être aidés, les préoccupent tellement qu'ils pensent rarement à l'Ashram, ou au Maître qui en occupe le centre. Ils font partie intégrante de la conscience ashramique, et dans les anciens écrits, leur occupation consciente est appelée "l'émanation de ce qui passe à travers eux ; l'enseignement de la doctrine du cœur, force de la vérité propre ; le rayonnement de la lumière de vie née du courant nommé par le non-initié, "lumière d'amour"

Les membres de l'Ashraam constituent un canal unifié pour les nouvelles énergies pénétrant actuellement dans le monde ; ces énergies dynamiques traversent l'Ashram et entrent dans le monde des hommes ; elles ruissellent puissamment à travers le Maître au cœur de l'Ashram ; elles se propagent à une "vitesse lumineuse" par le cercle intérieur ; elles sont apportées en bas par ceux qui forment le cercle extérieur, et cela est correct et bien ; leur jaillissement dans le monde des hommes est retardé par le débutant et le nouveau disciple, et cela n'est pas aussi bien. Elles sont retardées parce que le disciple débutant tourne le dos au monde des hommes, ayant les yeux fixés sur le but intérieur et non sur le service extérieur ; ils restent fixés sur le Maître et Ses disciples et travailleurs avancés, et non sur la masse des besoins humains.

Il est essentiel que partout les serviteurs, hommes et femmes intelligents et de bonne volonté, comprennent pleinement et clairement le travail à faire, et qu'ils transmettent le flux divin au lieu de le retarder par intérêt égoïste. Il faut pour ceci de la clairvoyance et du courage. Du courage est nécessaire pour ajuster sa vie journellement et dans toutes les circonstances aux nécessités de l'heure et au service des hommes, du courage encore pour attaquer les problèmes de la vie dans l'intérêt des autres en faisant abstraction de ses propres [11@196] désirs devant l'urgence et la nécessité, puis pour persévérer dans cette voie. Cependant, beaucoup de choses encouragent le serviteur.

L'humanité a maintenant atteint un développement suffisant pour comprendre nettement le plan de la Hiérarchie, que vous l'appeliez fraternité, partage, internationalisme, unité, ou ce que vous voudrez. Ceci est un sentiment réel et croissant, un phénomène généralement reconnu par les penseurs et ésotéristes du monde entier, par les gens religieux éclairés, par les hommes d'état larges d'esprit, par les industriels et hommes d'affaires à vision inclusive et à vues humanitaires, et même actuellement par l'homme de la rue. Les valeurs spirituelles émergentes sont aussi plus décisivement reconnues et l'empressement est plus grand à supprimer les obstacles au service. Les plans de Christ pour la libération de l'humanité ont atteint plus de maturité, car ils avaient dû attendre le temps où la tendance de l'aspiration humaine deviendrait plus nettement accentuée ; et l'ère nouvelle avec ses possibilités latentes peut maintenant être aperçue à l'horizon, dépouillée des voiles de l'illusion et des désirs qui l'obscurcissaient, il y a 20 ans.

Tout ceci pose un devoir au disciple. Que doit-il faire ?

- Il entre dans les rangs de ceux qui se rendent compte des besoins du cycle en chemin, dans lequel il faut insister sur les idées et idéaux neufs et combattre pour eux, dans lequel les plans plus vastes pour le bien général [11@197] doivent être compris, endossés et propagés, la vision nouvelle et plus lumineuse de la vie humaine doit être comprise et enfin réalisée, et dans lequel l'effort de tous les membres du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde doit être voué à l'allégement du fardeau de l'humanité.


 

Tor ASHRAM : Centre où le Maître rassemble les disciples et les aspirants, en vue de leur instruction personnelle. 

l'ashram "La télépathie et le corps éthérique" Page 292 -  Alice Bailey - Djwhal Khul   Editions Lucis Trust

Amener dans la conscience du cerveau physique le souvenir de l'ashram du Maître et des leçons qui y sont communiquées

Quand l'étudiant persévère dans sa méditation, quand il accroît sa capacité de se projeter dans la juste vibration, il édifie une voie (si nous pouvons nommer cela ainsi) qui le conduit directement vers son Maître. C'est un état de fait positif.

En temps voulu, le travail sérieux procure à l'homme le droit de contacter le Maître à des périodes fixées. Ceci implique un bon travail dans la méditation, ainsi qu'un service actif pour la race. Au début, ces contacts sont rares, mais deviennent plus fréquents quand des progrès sont accomplis.

L'élève deviendra alors conscient de ce contact par la mémoire, en se réveillant. Il verra la salle du Maître et se souviendra de ses compagnons de travail dans la classe. Il se rappellera de certaines phrases telles qu'elles ont été énoncées par son Maître, et rapportera un souvenir du travail ou d'un conseil suggéré.

C'est une des méthodes qui indiquent à l'élève qu'il réussit à obtenir, par son aptitude acquise dans la méditation, le pouvoir d'approcher du Maître.

Actuellement et étant donné le grand besoin du monde, une politique un peu différente est suivie. Certains disciples sont soumis à une formation intensive par certains Maîtres qui n'ont jusqu'ici jamais pris d'élèves. Les Maîtres qui prennent des disciples étant surchargés de travail, Ils ont passé certains de leurs meilleurs élèves à d'autres Maîtres, les rassemblant par petits groupes pour une brève période. L'expérience a été tentée d'intensifier l'enseignement et de soumettre des disciples non initiés à la fréquente et forte vibration d'un Maître. Cela comporte des risques, mais, si l'expérience réussit, elle permettra de mieux aider la race. [1@72]

Alice ann Bailey

 

Les livres d'Alice Bailey/   **   La fête du Wesak 2017   **   Description d'un disciple/  **  L'origine du mal