Le maitre
HomeLe maitreLe discipleLe serviceLinks

Le disciple ne manque aucune occasion de servir et il est fidèle à son idéal de service. Puis, quand il sera plongé dans son travail au point de s'oublier soi même, il verra un jour Celui qui le voit depuis si longtemps.....


* *  

Djwhal Khul

Djwhal Khul ou Maître D.K., ainsi qu'on le nomme souvent, est un autre adepte sur le 2ème rayon ou Rayon de L'Amour-Sagesse. Il est le dernier des adeptes qui ait reçu l'initiation, ayant reçu la 5ème initiation depuis 1875, et Il occupe encore le même corps dans lequel Il reçut cette initiation ; la plupart des autres Maîtres ont reçu la 5ème initiation tandis qu'Ils occupaient des véhicules précédents. Son corps n'est pas jeune et Il est tibétain.

Il est très dévoué au Maître KH. et habite une petite maison à proximité de la maison plus grande du Maître ; à cause de Son empressement à servir et à faire tout ce qui peut être fait, Il a été nommé le Messager des Maîtres. Il est très érudit et, parmi les Maîtres, Il est celui qui en sait le plus au sujet des 7 rayons, des Hiérarchies planétaires et du système solaire. Il travaille avec ceux qui guérissent ; inconnu et invisible,

Il collabore avec les chercheurs de la vérité dans les grands laboratoires du monde, avec ceux qui se sont définitivement dédiés à la guérison et à la consolation du monde, et avec les grands mouvements philanthropiques mondiaux, tels que la Croix-Rouge. Il s'occupe de certains des élèves des différents maîtres qui peuvent profiter de Son instruction, et depuis les 10 dernières années Il a ainsi soulagé les Maîtres KH., et M. d'une grande partie de Leur travail d'instruction, prenant pendant des périodes indéterminées certains de Leurs élèves et disciples.

Il travaille aussi beaucoup avec certains groupes de dévas des éthers, qui sont les dévas guérisseurs et qui collaborent ainsi avec Lui à la guérison de certains maux physiques de l'humanité. C'est Lui qui a dicté une grande partie de cet important livre la Doctrine secrète, qui montra plusieurs dessins à H.P.Blavatsky, et lui communiqua la plupart des données que l'on trouve dans cet ouvrage.  

Alice Bailey et Djwhal Khul, le maitre Tibétain "Initiation humaine et solaire" Page 61

Voir aussi: La Hiérarchie, le gouvernement occulte de la terre

 


 !  Citations de Djwhal Khul

 

"Un Maître est seulement intéressé par un homme du point de vue de son utilité dans l'âme de groupe, et de sa capacité à aider."

"Les désirs du novice ne seront pas accomplis jusqu'à ce que l'étudiant ait quelque peu à donner, et quelque chose à apporter, qui augmentera la beauté des groupes."

"Il  (le disciple) doit montrer que son seul désir est d'être un bienfaiteur et de servir, plutôt que de chercher à prendre et à gagner quelque chose pour lui-même"

"Le disciple ne manque aucune occasion de servir et il est fidèle à son idéal de service. Puis, quand il sera plongé dans son travail au point de s'oublier soi même, il verra un jour Celui qui le voit depuis si longtemps."



servir service


 

Quelques extraits importants des livres de Djwhal Khul, le Maître Tibétain et A.A.B.

 

"Extériorisation de la hiérarchie" Page 582 - Alice Bailey - Djwhal Khul   Editions Lucis Trust

hierarchie

Manière dont le disciple aborde l'extériorisation dans sa conscience

J'estime nécessaire ici de clarifier un point. Les disciples envoyés par les divers ashrams n'arrivent pas sur terre conscients d'une haute mission, et connaissant bien la nature de la tâche qui leur a été [13@583] assignée subjectivement. Dans le cas de certains disciples, qui seront de grande élévation et ayant rang d'initiés, ils peuvent avoir la conviction d'une mission (si on peut employer ce terme) dans leur extrême jeunesse, et ainsi s'orienter vers la tâche de leur vie, dès le début ; cette conviction s'accroîtra, s'approfondira et se clarifiera avec les années.

Mais il faut se souvenir que la majorité des disciples ne réagira pas ainsi. Ils arriveront en incarnation avec certains dons et certains talents innés, avec certaines idées fermement enracinées, dotés d'idéaux irrévocables et d'un cerveau réceptif à un mental bien développé. Ils se frayeront un chemin normalement, selon leurs tendances et prédilections naturelles, vers le domaine de l'activité humaine où il est prévu qu'ils travaillent, et dans lequel ils doivent apporter certains changements fondamentaux, en accord avec l'intention hiérarchique.

 

Cette intention hiérarchique leur sera généralement inconnue, bien qu'il puisse parfois en être autrement ; toutefois la tâche à accomplir leur paraîtra impérative et nécessaire, et devant être accomplie à tout prix. Ils trouveront leur voie vers la politique, les mouvements éducatifs, la science ; ils travailleront dans le domaine humanitaire, social et financier ; ils adopteront ces modes d'activités par inclination naturelle, et non parce qu'ils "obéissent" aux instructions d'un Maître.

Ils réussiront dans leur effort, car la puissance de la Hiérarchie sera derrière eux, et l'ashram intérieur peut faire beaucoup pour ses disciples travaillant à l'extérieur, lorsqu'il s'agit d'ouvrir des portes, de mettre en œuvre des efforts et d'organiser des contacts ou autres facilités ; tout ceci s'accomplit, néanmoins, sans que l'impulsion intérieure soit évidente. La reconnaissance de cet effort intérieur dépendra de la position du disciple dans l'ashraam.

Quand le disciple est très avancé, il peut prendre conscience de sa haute mission, et savoir que ce n'est pas une intention fanatique venant de lui-même, mais une tâche précise, entreprise en réponse aux projets ashramiques. De tels cas seront l'exception et non la règle, surtout dans les premiers stades. Ces travailleurs hiérarchiques réuniront autour d'eux des disciples moins avancés, qui travailleront dans la même direction, par communauté d'intérêt, mais non par la [13@584] reconnaissance d'instructions similaires – ce qui est très différent.

Dans l'un des cas, la conscience de la mission est développée par des périodes d'établissement de plans précis avec l'ashraam, et en consultation avec le Maître ou ses collaborateurs chevronnés. Dans le cas plus général, le disciple réagit et travaille en réponse à l'impression, ignorant totalement, à ce stade, d'où vient l'impression ; il considère qu'il s'agit d'une activité de son mental, jouant le rôle d'agent directeur dans toutes les activités prévues, dans le thème et le dessein de sa vie, qui sont son service dynamique.

Une caractéristique majeure est néanmoins présente chez tous ces disciples et aspirants au travail ; c'est un profond sentiment humanitaire, et une détermination d'aider la cause du bien-être humain. Une distinction intéressante se fera jour plus tard, et influera sur l'âge nouveau, à l'encontre des méthodes du passé et du présent. Les disciples et les aspirants ne seront pas voués à un travail purement humanitaire ou social. Ce sera un motif de leur travail, non un objectif. Ils ne consacreront pas leur vie et leurs efforts uniquement au soulagement des besoins des hommes. Toutes les phases de la vie humaine –

 

 

  ASH

l'ashram

"Extériorisation de la hiérarchie" Page 569 - Alice Bailey - Djwhal Khul   Editions Lucis Trust

Il vous a été dit , et c'est correct que les Maîtres ne se soucient pas d'atteindre à la compétence dans toutes les questions d'éducation - en histoire moderne par exemple, ou quant aux procédés scientifiques les plus nouveaux, ou quant à l'emploi des langues étrangères. Dans tous leurs ashrams existent ceux qui peuvent leur fournir toute connaissance spécifique dont Ils pourraient avoir besoin, à n'importe quel moment, et dans n'importe quel but.

Ceci demeurera encore vrai pour Ceux qui ont atteint le rang de Maître, mais ce n'est pas vrai pour tous les initiés chevronnés qui, alors qu'ils passaient à des degrés plus élevés, et recevaient l'instruction d'un Maître, avaient conservé leurs connaissances du monde, en plus de leur spécialisation dans certaines approches strictement mondaines des affaires du monde.

Par exemple, il y a des adeptes qui sont des autorités dans les questions financières modernes et ces initiés du quatrième degré se préparent avec compétence à instaurer plus tard les nouveaux modes et les nouvelles techniques d'échanges dans le domaine de la finance, qui remplaceront les désastreuses méthodes actuelles ; ils instaureront un système de troc et d'échange, dont l'argent moderne est le symbole travesti.

Cette nouvelle méthode de relations financières sera humaine, de manière compréhensive, et remplacera les grandes affaires et l'entreprise privée. En même temps, néanmoins, elle gardera les phases de l'entreprise moderne, qui stimule l' initiative et les ressources de l'individu.

 

alice

La Hierarchie des Maîtres   ***   Cérémonie de la fête du Wesak. Pleine lune   ***  La grande invocation. Alice Bailey