Le disciple
HomeLe maitreLe discipleLe serviceLinks

L'aspirant doit montrer que son seul désir est d'être un bienfaiteur et de servir, plutôt que de chercher à prendre et à gagner quelque chose pour lui même...

"Lettres sur la meditation occulte" Page 267 Alice Bailey-Djwhal Khul   Editions Lucis Trust

* *  

 
Les trois objectifs de l'Aspirant

Pendant la période où l'homme est en probation, il est supposé développer trois choses :

1. La capacité de contacter son groupe, ou en d'autres mots, d'être sensible à la vibration du groupe dont un Maître particulier est le point focal. Au commencement, ce contact se produit de temps en temps et à de rares intervalles. Durant la première partie de sa probation, pendant qu'il est en observation, il peut seulement sentir et maintenir la vibration du groupe (qui est la vibration du Maître) pour un très bref instant. A un certain moment d'élévation, il sera relié avec le Maître et avec le groupe, son être entier sera inondé par cette haute vibration, et soulevé dans le jaillissement de la couleur de son groupe. Ensuite il se détendra, se relâchera et perdra le contact. Ses corps ne sont pas assez épurés et sa vibration est trop instable pour être longtemps maintenue.

Mais à mesure que le temps progresse, (et plus ou moins vite suivant la ferme volonté de l'étudiant) la fréquence des moments de contact augmente ; il peut maintenir la vibration un peu plus longtemps et ne retourne pas à la normale avec autant de facilité. Le temps vient ensuite où il peut lui être accordé la possibilité de conserver le contact avec plus de stabilité, et il passe alors au second stade. [2@268]

2. La seconde chose que l'étudiant est supposé devoir développer sur le sentier de probation est la faculté de pensée abstraite, ou le pouvoir de se relier avec le mental supérieur, via le corps Causal. Il doit apprendre à contacter le mental inférieur simplement comme un instrument par lequel il peut atteindre le supérieur et le transcender ainsi, jusqu'à ce qu'il devienne polarisé dans le corps Causal. Ensuite, par l'intermédiaire du corps Causal, il se relie avec les niveaux abstraits. Jusqu'à ce qu'il puisse faire ceci, il ne peut réellement pas contacter le Maître, car ainsi qu'il vous a été dit, l'étudiant doit s'élever de son monde (l'inférieur), dans Leur monde (le supérieur).


Or ces deux choses, le pouvoir de contacter le Maître et le groupe du Maître, et le pouvoir de se polariser lui-même dans le corps Causal et de contacter les niveaux abstraits, sont en définitive le résultat de la méditation, et les premières lettres que vous avez reçues de moi auront éclairci cette question. Il n'est donc pas nécessaire de récapituler les données communiquées antérieurement, sauf pour signaler que par la méditation persévérante et la capacité d'une application fixée au devoir en main (qui est après tout le fruit de la méditation manifestée dans la vie journalière), la capacité progressive de maintenir fermement la vibration supérieure sera obtenue.

Je ne vous répéterai jamais assez la pure et simple vérité manifeste, que c'est seulement la similitude de vibration qui attire un homme vers le groupe supérieur auquel il peut appartenir, vers le Maître qui représente pour lui le Seigneur de son Rayon, vers l'Instructeur du Monde Qui lui dévoile les mystères, vers l'Unique Initiateur Qui effectue la libération finale, et vers le centre dans l'Homme Céleste dans le corps Duquel il trouve une place. C'est l'accomplissement de la loi d'Attraction et de Répulsion sur tous les plans qui attire la vie divine hors du règne minéral, hors des règnes végétal et animal, qui attire aussi la Déité latente en dehors des limitations du règne humain et affilie l'homme à son groupe divin. [2@269]

La même loi effectue sa libération des formes plus subtiles qui le retiennent également, et cette même loi le fusionne dans sa source stimulante, le Seigneur du Rayon dans le Corps Duquel sa Monade peut être trouvée. C'est pourquoi le travail du novice consiste à accorder sa vibration à celle de son Maître, à purifier ses trois corps inférieurs afin qu'ils ne forment aucun obstacle à ce contact, et à dominer ainsi son mental inférieur pour qu'il ne constitue pas plus longtemps une barrière à l'influx de lumière descendant du triple Esprit.

Il lui est ainsi permis de contacter cette Triade et, sur le sous-plan du mental supérieur, le groupe auquel il appartient de plein droit et de par son karma. Tout ceci est amené à bonne fin par la méditation et il n'existe pas d'autres moyens pour atteindre ces buts.

3. La troisième chose que le novice doit faire est de s'équiper émotionnellement et mentalement, de concevoir et de prouver qu'il a quelque peu à donner au groupe avec lequel il est ésotériquement affilié. Réfléchissez que trop d'accentuation est quelquefois mise sur ce que l'étudiant obtiendra quand il deviendra un disciple accepté ou novice. Je vous dis ici très sérieusement que ces désirs ne seront pas accomplis jusqu'à ce que l'étudiant ait quelque peu à donner, et quelque chose à apporter qui augmentera la beauté du groupe, qui améliorera l'équipement disponible que le Maître recherche pour aider la race et qui augmentera la richesse de la couleur du groupe. Ceci peut être mené à bonne fin de deux façons qui agissent mutuellement:

a. Par l'équipement déterminé, à travers l'étude et l'application de la capacité des corps émotionnel et mental.

b. Par l'utilisation de cet équipement dans le service de la race sur le plan physique, démontrant par là aux yeux de la Hiérarchie vigilante que l'élève a quelque chose à donner. Il doit montrer que son seul désir est d'être un bienfaiteur et de servir, plutôt que de chercher [2@270] à prendre et à gagner quelque chose pour lui même.

Cette vie d'acquérir dans le but de donner doit avoir comme stimulants les idéaux contactés dans la méditation, et pour inspiration ces déversements venant des niveaux mentals supérieurs et des niveaux bouddhiques, qui sont le résultat de la méditation occulte.

Quand ces trois résultats sont obtenus et quand la haute vibration contactée est plus fréquente et plus stable, le novice fait alors le prochain pas en avant, et devient un disciple accepté.

xxxxxxxxxxxx


   L'état de Disciple accepté

"Lettres sur la meditation occulte" Page 270 Djwhal Khul - Alice Bailey - Editions Lucis Trust

La seconde période dans laquelle un homme est un disciple accepté est peut-être une des plus difficiles de toutes les périodes de ses vies.

Le disciple est définitivement une partie du groupe du Maître quand il est à tous moments dans la conscience du Maître et qu'il est retenu dans Son aura. Ceci implique le ferme maintien d'une haute vibration. Je voudrais que vous considériez quel en sera l'effet. Maintenir cette vibration est toujours une chose difficile à faire, elle implique fréquemment une intensification de tout ce qui existe dans la nature d'un homme, et spécialement au début peut conduire à de singulières manifestations.

Si un homme veut cependant être capable de maintenir la force résultant de l'application de la Baguette de l'Initiation, il doit démontrer sa possibilité d'agir ainsi à un stade antérieur, faire preuve de son pouvoir de se maintenir avec stabilité, et d'avancer fermement quand il est soumis à l'intensification de la vibration venant du Maître.

L'homme doit se discipliner afin que rien ne puisse pénétrer dans sa conscience qui pourrait, en quoi que ce soit, nuire au groupe auquel il appartient ou être contraire à la vibration [2@271] du Maître, si je peux l'exprimer ainsi, afin de vous donner une conception de ma pensée. Quand l'homme participe au groupe inclus dans l'aura du Maître, il est tout d'abord maintenu dans la périphérie de cette aura jusqu'à ce qu'il ait appris à se débarrasser automatiquement, et à rejeter immédiatement chaque pensée et chaque désir indignes du Soi et par conséquent nuisibles au groupe.

Jusqu'à ce qu'il ait appris à agir ainsi, il ne peut pas progresser dans une relation plus étroite, mais doit rester à la place d'où il peut être automatiquement exclu. Mais graduellement il se purifie davantage, graduellement il développe laconscience de groupe et pense en termes de service de groupe ; graduellement, son aura prend de plus en plus la coloration de l'aura de son Maître, jusqu'à ce qu'il fusionne et mérite le droit d'être recueilli plus près du Cœur de son Maître.


J'expliquerai plus tard la signification technique de cette phrase en traitant du travail du Maître avec l'étudiant. Il est suffisant de dire que lorsque le terme de "disciple accepté" se modifie (et il varie dans différents cas), le disciple avance toujours plus près du cœur du groupe et trouve sa propre place et son activité fonctionnelle dans ce corps constitué. Le secret est la découverte de sa place, non pas tellement sa place sur l'échelle de l'évolution (car elle est approximativement connue), mais sa place dans le service. Cette chose est plus importante que vous ne le réalisez, car elle couvre la période qui, à sa fin, démontrera définitivement le sentier qu'un homme suivra après la cinquième initiation.

 

 

Les Maîtres de sagesse   ***   La crucifixion de Jésus   ***   La cérémonie d'initiation. Alice Ann Bailey